Accueil > Qu’est ce qu’une varice ? >Les varices vulvaires et périnéales

Les varices vulvaires et périnéales
(Varices pelviennes)

Les varices vulvaires et périnéales sont des varices siégeant respectivement au niveau des « grandes lèvres » et du périnée.

Ces varices apparaissent en règle générale après le 5éme mois de grossesse. Elles sont asymptomatiques pendant la grossesse et ne sont traitées qu'en cas de persistance 3 à 4 mois après l'accouchement.

Les varices pelviennes (varices vulvaires et périnéales) sont malheureusement négligées par pudeur ou par absence d'examen attentif en position debout.

Une des causes des varices vulvaires et périnéales : l'hyperpression pelvienne

Les varices vulvaires et périnéales peuvent s'intégrer dans un contexte d'hyperpression pelvienne. Cette augmentation de pression dans les veines du petit bassin (veines ovariennes et veines utérines) peut peu être due à :

  • une grossesse
  • une tumeur (fibrome utérin ou kyste de l'ovaire) qui doit toujours être recherchée par l'examen clinique et une échographie gynécologique.

L'hyperpression pelvienne peut s'extérioriser par les diverses communications entre le petit bassin et le périnée :

  • soit par le vagin et la vulve
  • soit par l'anus (hémorroïdes)
  • soit par les orifices inguinaux ou plus rarement obturateurs

Les varices pelviennes peuvent être douloureuses spontanément, soit lors des règles soit lors des rapports.

Les varices vulvaires et périnéales doivent être systématiquement recherchées dans l'examen de toute patiente porteuse des varices de membres inférieures (varices des jambes, varices des pieds) : en position debout, les jambes légèrement écartées en faisant tousser ou pousser.

Elles sont souvent en cause dans les varices récidivées déjà opérées ou sclérosées.

Le traitement des varices vulvaires et périnéales est simple

La sclérothérapie pratiquée par un médecin expérimenté après un « repérage » soigneux par la cartographie, écho-doppler est très efficace.

Le traitement chirurgical des varices vulvaires et périnéales est le seul qui peut fermer de façon sélective les points de fuite et de communication avec le petit bassin.

Ces points de fuite sont profonds et parfaitement individualisés. Ils sont comme toujours en chirurgie des varices moderne repérés en préopératoire par une cartographie de repérage et marqués au feutre.

L'opération des varices vulvaires et périnéales

L'opération des varices vulvaires et périnéales sera toujours mini-invasive sous anesthésie locale par tumescence en milieu chirurgical et sans hospitalisation.

La chirurgie des varices périnéales est pratiquée par des micro-incisions de 1mm, refermées par des stéristrips.

Il faut, parfois, aller fermer l'orifice profond entre les muscles de périnée, mais toujours sous anesthésie locale après repérage par un angiologue spécialisée habitué à cette technique.

La chirurgie des varices vulvaires et périnéales est peu douloureuse mais est suivie d'une ecchymose qui se résorbe en quelques jours sans laisser de trace.

L'opération des varices doit toujours être pratiquée par un chirurgien vasculaire spécialisé en chirurgie des varices, le mieux à même de vous proposer toutes les techniques (sclérothérapie ou chirurgie mini-invasive) qui sont souvent complémentaires.

  • La chirurgie mini-invasive des varices vulvaires et périnéales devrait toujours être pratiquée en même temps que l'opération des varices des membres inférieurs, ce qui éviterait bien des récidives.

  • Dans de rares cas, une embolisation des varices pelviennes (oblitération parvoie radiologique sans chirurgie) doit-être associée.


Lire la suite : Les varices des pieds

pour de plus amples informations ou pour prendre un rendez-vous. Nous vous garantissons une réponse rapide et personnalisée.


varices vulvaires, varices pelviennes